Rechercher

LES CAVALIERS DE JOSEPH KESSEL AU THÉÂTRE AIMÉ CÉSAIRE


DU JEU 8 AU SAM 10 DÉCEMBRE / 19H30


Le jeune et orgueilleux Ouroz participe au tournoi le plus important d’Afghanistan, le Bouzkachi du Roi. C’est un sport très violent pour des cavaliers où tous les coups sont permis. Mais Ouroz échoue, tombe de son cheval, et se brise la jambe. Il doit à présent retourner dans sa province lointaine pour faire face à son père, le grand Toursène, qui fut champion de ce jeu cruel et porte la fierté et la gloire d’une famille qui n’a jamais failli dans les grandes épreuves. Ainsi commence pour Ouroz un long et périlleux voyage initiatique. Il est accompagné de son fidèle serviteur Mokkhi et de Jehol, son magnifique cheval fou. Ils vont rencontrer des êtres plus incroyables les uns que les autres, et vont traverser des lieux d’une rudesse extrême. Eric Bouvron, fasciné par ce roman d’aventures sur les steppes afghanes, a eu envie d’adapter pour le théâtre le chef-d’œuvre de Joseph Kessel. Cet auteur assoifé de connaissances et de voyages a vécu sa vie avec fougue et passion. Son charme, son humour et ses aventures extraordinaires ont fait de lui un écrivain incontournable.

LE METTEUR EN SCENE ERIC BOUVRON

Né en Egypte d’un père français et d’une mère grecque, Eric Bouvron grandit en Afrique du Sud. Après avoir abordé un répertoire varié au Théâtre National de Durban (passant des pièces classiques à la comédie musicale), par soif de découverte et envie de voir ce qui se passe en Europe, Eric Bouvron vient en France. Il va à la rencontre d’autres univers grâce à des stages intenses: L’Ecole Internationale Jacques Lecoq, le théâtre de Peter Brook au travers de Jean-Paul Denizon, Ariane Mnouchkine et le Théâtre Nô. Sa passion pour tous les arts et sa curiosité aiguë le conduisent à concevoir ses créations comme des aventures et à mêler les outils d’expression: la danse, le visuel, la musique, l’humour, le dessin. Son but est de montrer des choses vraies au public et de l’informer tout en le divertissant. Après Afrika! qui parle de la splendeur de l’Afrique du Sud, Eric Bouvron a décidé d’aller vivre parmi les Bushmen pour écrire un spectacle sur ce peuple. Puis il est allé à la découverte du Grand Nord et des Inuits avec son spectacle La mission de Victor Mulot pour l’écriture duquel il a voyagé au Groenland. Il aime aussi mettre en valeur les univers des autres et met en scène des créations atypiques allant des spectacles musicaux (Sophie Forte, Carrington-Brown Pascal Assy) au cirque (Pascal Rousseau) en passant par la magie (Eric Antoine). En perpétuel mouvement, il crée des événements variés : festivals d’humour, cabarets et action dans les hôpitaux dans lesquels il a plaisir à programmer les copains et à pouvoir ainsi les réunir. Eric Bouvron mène aussi un travail pédagogique : d’une part en réalisant lui-même des ateliers et d’autre part en dirigeant des équipes artistiques pluridisciplinaires. Il a conçu et interprète également une conférence spectacle J’ai cinq minutes pour vous séduire. Il a tourné des reportages pour Fox TV et la Chaîne Voyage, Un touriste dans ma tribu qu’il a coécrit avec le réalisateur Pierre Belet (diffusés également sur RMC Découverte).

NOTES DU METTEUR EN SCENE

Au retour de mon voyage au Groenland, un ami m’a demandé : « Maintenant que tu as voyagé au sud et au nord, c’est quoi le prochain voyage ? ». Je me suis dit qu’il fallait aller là où on n’ose pas... l’Afghanistan !... Il m’a ofert Les cavaliers. J’ai souhaité raconter sur scène cete histoire extraordinaire et universelle. Dévoiler une époque qui exprimait des valeurs que nous aujourd’hui cherchons dans nos vies quotidiennes. Adapter. Jouer. Faire vivre ce livre ! Une histoire d’homme. Les failles de l’homme. Les esprits sont bâtis par ses failles.... L’honneur, la dignité, la fierté. J’ai cherché à metre mes pas dans les pas de Joseph Kessel. Un voyage dans les mots et la sensibilité de ce globe-troteur que je ne connais pas. Un défi comme cela a été le cas pour tous mes spectacles qui m’ont propulsé dans des pays lointains. Un voyage que j’ai envie de faire avec des artistes qui me provoquent et qui m’inspirent. Se rencontrer. Se découvrir. Se surprendre. Avant de travailler sur le plateau, j’ai eu besoin de partir dans les terres inconnues où l’histoire se passe. Pour m’imprégner. Sentir. Réinventer en m’inspirant des coutumes et du pays où l’action se déroule. C’est en Ouzbékistan que nous étions avec Sabine Trensz, la photographe et Gregori Baquet. C’est là-bas, que nous avons trouvé des éléments proches d’une époque perdue (l’action se passe en 1957). « À travers Les cavaliers, j’ai écrit mon testament à la vie » confie Kessel, un jour à un ami. Les cavaliers, pour moi, est un hymne à la dignité de l’homme. Il y a une célébration universelle dans l’écrit de Kessel. C’est une pièce qui a besoin d’être habillée par des couleurs, de la musique, de la danse, des images. Eric Bouvron

► Reportage de France 24

Télérama / Sylviane Bernard-Gresh

Le roman Les Cavaliers (1967) reste le chef-d’œuvre de Joseph Kessel. [..] L'auteur a le goût des grands espaces, des grands mythes. Eric Bouvron a la bonne idée d'adapter Les Cavaliers pour la scène sous la forme d'un conte où des tabourets servent de chevaux. La scène se passe en Afghanistan. Le jeune Ouroz se croit tout permis depuis qu'il peut participer au plus grand tournoi du pays, le Bouzkachi du roi. Mais, blessé, il doit retourner dans sa lointaine province pour retrouver son père. Durant son voyage, il rencontre des êtres étranges, traverse des épreuves. L'histoire se déroule comme un conte initiatique. La musique et les bruitages de Khalid K nous font entendre le son mystérieux des steppes. Le spectacle mêle avec bonheur théâtre et danse.

Le Monde / Sandrine Blanchard Et, comme chaque année, le bouche-à-oreille a permis à des spectacles de rencontrer un vrai succès public. Le cas emblématique est celui de la pièce Les Cavaliers, d’après le roman de Joseph Kessel. [..] Cette très belle épopée dans les steppes afghanes, avec notamment Grégori Baquet, Molière 2014 de la révélation masculine, a fait le plein dès le troisième jour du Festival. [..]

Télé 7 Jours / Antoine Pecquet [..] Emules du légendaire Peter Brook, les co-metteurs en scène des Cavaliers, Anne Bourgeois et Eric Bouvron, reprennent à leur compte, avec brio, le parti de "l'espace vide" cher au maître britannique. Soit un effectif de comédiens réduit, dans une scénographie limitée au strict minimum, pour plonger le spectateur dans une vaste et tumultueuse histoire par le seul pouvoir de la voix, du geste, du son et de la lumière. L'immensité de l'Afghanistan nait d'un simple tapis posé au sol, et les tabourets deviennent destriers. L'illusion de l'ailleurs est rendue encore plus forte par la prestation de Khalid K, percussionniste et vocaliste capable de créer, par la voix et l'électronique, d'étonnants paysages sonores. [..]

Mise en scène : Eric Bouvron

Assisté de : Gaëlle Billaut-Danno

Collaboration artistique : Anne Bourgeois

Avec : Eric Bouvron, Khalid K, Grégori Baquet, Maïa

Photographies : Sabine Trensz

Création lumières : Didier Brun

#LesCavaliers #EricBouvron #ThéâtreAiméCésaire #JosephKessel