Rechercher

LE JOURNAL D'UNE FEMME DE CHAMBRE


DU 16 AU 18 MARS 2017 / 19H30

THÉÂTRE A CÉSAIRE / FDF (COMPLET)

Une comédie politico - érotico - policière, d'après le roman d’Octave Mirbeau.

Nous sommes dans les années 1970. Célestine, ancienne femme de chambre, vient de publier son journal. C’est lors d’une rencontre avec ses lecteurs qu’elle dévoile avec humour et franchise les petits et grands travers des patrons qu’elle a servis, mais aussi d’encombrants secrets et de fracassantes révélations.

Philippe Person s’empare de ce texte et, comme il l’a fait dans ses précédents spectacles avec ce ton décalé qui le caractérise, nous fait découvrir un Journal d’une femme de chambre inédit et sulfureux.

Célestine est effrayante, attachante, à la fois victime et bourreau. Et surtout Célestine est l’incarnation de ces êtres qui veulent « s’en sortir » et par tous les moyens. Sa trajectoire est celle de toute une classe sociale, de toute une époque, de ceux qui partent de rien, les petites gens, les sans-grade, les invisibles et qui, à force de courage mais aussi de malice, arrivent à exister enfin.Le roman d’Octave Mirbeau est à la fois politique et érotique.

Il bouscule les préjugés, et avec une audace extrême il confronte le lecteur à ses propres contradictions et triomphe, en fin de compte, car 115 ans après sa publication, le Journal n’a pas pris une ride. D’une actualité saisissante, il est le reflet des contradictions les plus contemporaines..

LE METTEUR EN SCENE PHILIPPE PERSON Metteur en scène, comédien, il dirige depuis 1994 la Compagnie Philippe Person qui alterne le travail sur les classiques, sur les auteurs contemporains et sur les adaptations d’œuvres littéraires au théâtre, avec son compère de toujours Philippe Honoré. Il a mis en scène tous les spectacles de la compagnie et s'entoure de comédiens fidèles, particulièrement Anne Priol et Emmanuel Barrouyer.

Entre 1994 et 1998, la Compagnie Philippe Person a produit trois créations autour de thèmes comportementalistes : Manger (travail sur les comportements alimentaires : anorexie, boulimie, etc.. à partir de journaux intimes de malades, Avorter (travail à partir d’interview de femmes en étroite collaboration avec le Planning Familial), Tout sauf aimer (travail sur les comportements amoureux). Après ces trois créations, le travail s’orienta sur les textes classiques : Racine, Musset et Hugo.

L’étroite collaboration entre Philippe Honoré, auteur/adaptateur et Philippe Person, meteur en scène s’est intensifiée et a donné récemment naissance à plusieurs spectacles : Délivrez Proust, d’après l’œuvre de Marcel de Proust, L’Euphorie Perpétuelle d’après l’essai de Pascal Bruckner ou encore l’adaptation de Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare, celle des Misérables d’après Victor Hugo, L’importance d’être Wilde d’après l’œuvre et la vie d’Oscar Wilde et tout récemment une adaptation des Enfants du paradis de Jacques Prévert. Dès 2005, il est responsable des cours adultes au théâtre du Lucernaire à Paris, puis est nommé à la direction de cette institution en septembre 2009. En septembre 2015, il crée l’École d’art dramatique du Lucernaire.

Mise en scène : Philippe Person

Librement adapté par : Philippe Honoré

Avec : Florence Le Corre-Person, Philippe Person

Décor : Vincent Blot

Lumières : Alexandre Dujardin

Coproduction : Compagnie Philippe Person, Serge Paumier et Sole Levante

Production Coréalisation : Théâtre Lucernaire, Lieu Partenaire de La Saison Égalité 2 Initiée par Hf Île-De-France

#LeJournalDUneFemmeDeChambre #ThéâtreAiméCésaire #PhilippePerson