Rechercher

CONTES ET MUSIQUE DANS LA CITÉ / VIRGUL


DU 26 SEPT AU 8 OCT 2017

11ème édition du Festival International Contes et Musique dans la Cité en Martinique du 26 septembre au 8 octobre 2017.

Le mot de Valer’EGOUY, directeur artistique de Virgul’

Plus de dix ans de programmation pour porter la Parole des Artistes du monde à nos oreilles sur l’ensemble de l’île. Cette année, nous voyagerons encore ensemble pour découvrir et écouter les mots venus d’ailleurs et tellement proche de notre coeur en même temps.

Celui qui fait la même chose tout le temps, qui pratique et dit par habitude passe à côté de tellement d’occasions de rencontrer, découvrir, évoluer, vivre pleinement…

Je suis particulièrement heureux de vous proposer une belle nouveauté, une exposition de quelques tableaux : « 11 Regards, 1 Histoire » de Cristina TEMPRANO, plasticienne et conteuse Espagnole (Lanzarote). Cette artiste a le touché fin et précis. Son espace imaginaire est grand. Sa créativité est permanente.

Dès le lendemain mercredi 27 septembre 2017 à partir de 18h30 à Tropiques Atrium – La scène nationale – nous nous installerons pour écouter chaque porteur de Parole. Aussi, les musiciens nous inviterons à faire bouger nos oreilles…

Dès la deuxième semaine de septembre, VIRGUL’ accueillera le conteur Marcel DJONDO et le musicien Denis TRUTT de la Compagnie GAKOKOE installée à Montbéliard pour la fin d’une création de spectacle qui sera présenté durant ces quinze jours. Il ne nous est toujours pas possible de mettre en place de vraie Résidence d’artistes puisque depuis des années, la structure attend d’avoir un lieu pour recevoir des artistes afin de revisiter, créer et confronter notre Patrimoine Oral au monde. C’est grandir.

Notre richesse s’effrite. Nous étions Peuple de la Parole. A quand La Maison des Arts du Récit ? Un lieu de la Littérature Orale identifiable et identifié. Le projet est prêt. Nous attendons… Et, le temps passe comme la caravane. Et nos enfants font du bruit en alarme comme les chiens qui aboient. Une volonté

Deux conteurs et un musicien ou une musicienne pour un bon riche voyage…

Cette onzième édition sera, peut-être, la dernière.

Je vous invite à participer autant que possible car chaque soirée Contes est unique. C’est ensemble que l’action est plus belle.

Votre présence compte pour celui qui conte.

« Annou fè-i avan an lot fè-i ba nou ! »

LES ARTISTES INVITÉS:

ANNE KOVALEVSKY (France)

Petite, Anne aimait déjà regarder le monde autrement, elle se disait qu’il pouvait y avoir du rêve en toute chose. Sa rencontre avec le conte lui a montré que le rêve pouvait être réalité.

Derrière chaque histoire se cachent les réponses aux questions qu’on n’imaginait même pas se poser ! Les contes nourrissent le coeur et l’âme, ils permettent de jeter des passerelles au-dessus des gouffres, de faire briller les étoiles même en plein jour.

Infirmière de formation, Anne se dit qu’aujourd’hui, elle n’a pas vraiment changé de métier.Depuis plus de vingt ans, elle continue à travailler sur la pâte humaine et est toujours au service de la vie.

ARMELLE (conteuse) et PEPPO (musicien) AUDIGANE (Tsigane/France)

Armelle conte avec la parole, Peppo conte avec la musique. La voix est comme un instrument, l’instrument est comme une voix. Dans la grande tradition tsigane.

Nous avons hérité d’une culture ancienne et vivante, la mémoire vibrante du peuple du voyage. La Culture Tsigane est nourrie de vies, faites de courage, de fantasmes et de rejets, de jugements et de rêves. Nous sommes fiers de partager sagesses et vérités, espoirs et mystères. Nous sommes fiers de porter cette culture.

Sous les étoiles ou sous la lumière, autour d’un feu ou sous un toit, la "Tsiganie", c’est le désir d’être ensemble. La "Tsiganie", ce sont des histoires qui disent la vie et l’amour, ce sont des histoires qui nous invitent à découvrir notre prochain, notre frère.

ISABELLE GENLIS (France/Vietnam)

Isabelle Genlis est conteuse et comédienne. Elle se forme au conservatoire de Saint-Germain-en-Laye où elle obtient un premier prix d’interprétation. Elle joue au sein de plusieurs compagnies théâtrales, rencontre le metteur en scène Alain Knapp, puis fonde sa compagnie et met en scène ses propres textes et des textes d’auteurs qu’elle interprétera en France et en Angleterre, puis, entre dans une compagnie pour des échanges franco coréens.

Elle joue ensuite sous la direction de Sotigui Kouyaté. Griot qui l’initie à l’art du conte et à l’importance de la transmission de la tradition orale. Elle poursuit son travail auprès de Bruno de La Salle au CLiO dont elle est maintenant membre du Collège de direction artistique.

Isabelle a ravivé par les récits la mémoire d’une branche de l’arbre familial qui prend sa sève au Vietnam. Elle travaille avec des linguistes, écoute son entourage vietnamien et crée des spectacles de contes traditionnels des ethnies du pays des fils du dragon et de la fée et étend ses créations à d'autres pays d'Asie (Chine, Indonésie, Philippines, Corée, Japon).

CRISTINA TEMPRANO (Espagne)

Cristina, conteuse professionnelle espagnole, raconte des histoires depuis 2002. Dans son répertoire, on y trouve des contes traditionnels du monde entier - spécialement ceux de l'Orient et de l'Afrique - ainsi que quelques contes merveilleux et des textes d’auteurs contemporains.

Elle établit un rapport direct avec le public, proche et sincère, et essaye de créer une ambiance pour que l'interaction soit possible. Elle mélange ainsi le mot juste, la phrase précise, avec l'improvisation du moment.

Histoires proches, racontées avec une voix enveloppante, qui est tendre mais solide, douce et forte, descriptive et imagée. Mots pour des oreilles avides de danser avec la réalité et de grimper, au moins, jusqu'à un rêve.

Cristina a des spectacles pour le théâtre et le public adulte, où elle aime bien tout relier, du début à la fin, pour raconter une grande histoire qui en contient plusieurs.

Les nuances des sentiments humains, la recherche de soi-même, la compréhension de l'être humain ; la cruauté de la vie mais aussi sa magie et son côté fantastique, sont des thèmes présents dans ses contes.

Pour d'autres moments, en bibliothèque, sur une place, pendant une balade ou n'importe où, elle choisit des spectacles pour public familial, plus ouverts, où c'est l'instant présent qui chouchoute le conte qui veut sortir.

Tous les âges, tous les regards lui plaisent, des tout-petits aux ados, les jeunes autant que les adultes. Parfois, elle raconte en musique : soit elle joue de l'accordéon, de la flûte ou des petits instruments, soit elle est accompagnée par des musiciens professionnels avec lesquels elle adore collaborer en mélangeant la force de la parole et la magie de la musique, le rythme du discours et celui d'un instrument, la puissance des mots et des mélodies.

En Espagne, elle a raconté dans les plus divers endroits : festivals, médiathèques, salles de spectacle, écoles, musées, places... En Ukraine, elle a amené ses contes dans les écoles de quelques villes du pays, invitée par l'ambassade espagnole.

Elle commence à travailler en français, en racontant dans les écoles de langues pour les étudiants espagnols apprenant le français. Pour le public francophone, elle s'est présentée pour la première fois en Belgique, sur la scène ouverte du Festival de Chiny en 2014, et actuellement elle raconte en français chez elle, aux Îles Canaries, pour les visiteurs.

VIRGUL’ et le public martiniquais ont déjà eu le plaisir d’écouter sa Parole en 2016 : elle revient dans l’Ile aux Fleurs pour nous proposer de nouveau son univers de conte, mais également une autre de ses facettes artistiques : une exposition itinérante proposée dans toute l’Ile.

BENOIT DAVIDSON (Québec)

Chaque jour et chaque nuit, je voyage entre la réalité, l'imaginaire et le rêve. De père en fils, les racontances coulent dans mes oreilles d'enfance.

Comme l'ébéniste transforme le bois pour en créer des meubles, je sculpte la parole pour en fabriquer des contes. Mon oralité se développe devant les jeux de mots du paternel et la parole de la grand-mère.

Racontant aux enfants pour la première fois dans une auberge des Laurentides en 2006, je mets en scène et interprète des contes traditionnels afin d'animer les feux de camp. Je m'inspire de conteurs étoiles comme : Michel Faubert, Alain Lamontagne, Jocelyn Bérubé et Fred Pellerin.

À ce moment, je reçois l'élan et je lance ma rivière de parole. C'est alors que le verbe me dessine sculpteur de conte, m’amenant à créer et adapter des histoires pour divers événements, collectant les dires des gens, les anecdotes et les poussières de souvenirs.

Ma démarche tend vers des techniques particulières autant pour la fabrication que l'interprétation. Je transpose des éléments traditionnels d'autrefois sur une base contemporaine.

La guitare, l'harmonica, les chansons à répondre et la podorythmie accompagnent également mes spectacles. Les interactions avec le public donnent, à mes contes, un dynamisme, fusionnant la mélodie des mots et la magie de l'auditoire.

J'ai plusieurs spectacles à mon actif dont : À l'an 2033, Mon grand-père m'aurait conté, L'âme à la langue et L'arbre de la grande paix. Mon répertoire se compose aussi de contes environnementaux et de contes traditionnels : amérindiens, québécois, acadien, africain et européen.

À travers mes recherches personnelles, je découvre l'espace qu'occupe le conte dans ma vie, tant et tellement que le conte me reçoit comme s'il était ma Maison d'Être. Passionné des mots, je hisse les voiles du temps et parcours le parchemin du conte. Ma quête est de défendre le patrimoine vivant et la tradition orale du pays.

FRANÇOIS MOÏSE BAMBA (Burkina Faso)

Conteur, comédien, d’origine Sénoufo du Burkina Faso, je suis de la caste des Forgerons : les maîtres du feu et du fer.

Mes contes, je les tiens de mon père qui est celui qui m’a initié à l’art du conte, de ma mère, de mes frères de quartier et des collectages que je fais régulièrement dans mon village et ceux environnants.

J'en écris aussi quelque fois à travers des histoires vécues. Formé notamment par Hassane Kassi Kouyate, Jihad Darwich, Habib Dembele et Françoise Diep.

Avec Françoise Diep, nous avons collecté et réécrit de nombreux contes de la région de l’ouest du Burkina Faso, qui ont donné lieu à la publication de neuf albums jeunesse, CD et DVD dans la collection « contes du Burkina Faso » avec les éditions « Lirabelle » et d’un recueil de conte dans la collection « Aux origines du monde, Contes et légendes du Burkina Faso » avec les éditions Flies France.

J’ai a occupé plusieurs postes de responsabilités au sein de l’association la «Maison de la Parole» et du «Festival International de conte YELEEN» structure que j’ai quitté fin 2016. Aujourd'hui, je suis reconnu pour mon travail et j’ai la chance de pouvoir voyager dans le monde entier à la rencontre du public. J’ai également monté une nouvelle structure : « La Compagnie les Murmures de la Forge ».

DIDIER SEDOHA NASSEGANDE (Bénin)

« On entend les fracas d’un arbre qui tombe mais jamais le murmure de la forêt qui pousse ». Didier est originaire de Sokpadeli : village des contrés du royaume Fon, au centre du Bénin. Il est depuis son entrée au théâtre une des valeurs sur laquelle on peut compter.

Comédien, conteur, metteur en scène et formateur, il a été distribué dans plusieurs spectacles, tant au théâtre qu’au conte. Quand on évoque sa rencontre avec la parole, on cite Patrice Toton qui va donner en 2008 des bases à celui qui va, dans les années qui vont suivre, être un sifflet de la parole.

Plusieurs tournées dans les collèges, les lieux publics et les hôpitaux ont marqué le parcours de l’acteur-conteur. En 2014 il participe à l’aventure BARA en Côte d’Ivoire ; il jouera sur d’autres festivals de conte au Congo et au Burkina Faso, sans oublier qu’il met en place avec une commune lacustre de son pays, le festival : « paroles et musiques des lacs ».

Il travaille sur des histoires qui mettent l’être humain au contact de l’humain. Sa démarche est de dire une parole vraie, amusante, hilarante et pleine de ressource où chacun s’alimente de valeur.

« Je conte l’humain dans le monde des humains avec un coeur ouvert à l’humain et un jeu artistique. L’aventure va certainement continuer car » dit- il « j’ai la certitude qu’on ne nous incriminera pas pour avoir essayé, alors essayons. Essayons et toujours de mieux en mieux ».

Notre parole ici, dans cette belle splendide Martinique, sera un cantique à la vie, une berceuse au monde. Elle sera libre belle amusante et intelligente ; elle transportera notre public chez lui et le ramènera pour qu’il soit un citoyen de chez lui. Elle sera nourrie de chants et de proverbes tout aussi amusants qu’instructifs.

JOSEPH DERILUS-DERILON (Haïti)

Passionné de scénographie, comédien, conteur, diplômé en Art Dramatique à l’Ecole Nationale des Arts (ENARTS). En 2011 il a fondé, en collaboration avec d’autres professionnels de la scène, la Cie LOBO, dont il est le Directeur Artistique. Il a aussi fondé dans sa ville natale le centre culturel « KK-REL : Klèb Kilti-Rèl ».

Depuis 3 ans, il effectue assidûment un travail de recherche sur le conte traditionnel Haïtien. Un travail qui consiste à recueillir dans un premier temps des données sur la façon traditionnelle de partager les histoires et dans un second temps de transmettre ces traditions dans des soirées organisées par la Cie LOBO : ces soirées redonnent naissance à un lieu commun imprégné par la teneur des histoires, du jeu entremêlé par des chants issus de l’enfance, signe du passé ancestral, une grande tradition qui tend à disparaître.

Il a travaillé avec plusieurs metteurs en scène en Haïti et ailleurs (Guy Jr Régis, Sylvier Pourcelle, Mirackson Saint-Val…).

En 2016 il joue dans « Dezafi », un texte de Frank Etienne mis en scène par Guy Régis Jr dans le cadre du « Festival soleil » au cap Haïtien, ce même texte joué en 2011, adapté et mise en scène par Damis Jean Kelly.

En 2015, il a interprété le rôle de Samuel dans « Contre toute attente » une mise en scène de Sylvie Laurent Pourcelle au « Festival 4 chemins ».

Récemment à la Fokal, il a joué dans « Abattoir » un texte de Ketsia Vainadine Alfonse, mis en scène par Miracson Saint-Val. Il a joué dans « Chien Créole » une mise en espace de Anyès Noel.

Il a lu et assuré la mise en espace de « Compère Général Soleil » de Jacques Stephen Alexis lors de la commémoration de la Mort de l’auteur.Il a fait son entrée dans le domaine du conte après avoir suivi une formation dans le cadre du « festival International Kont anba Tonèl », avec Valer’EGOUY. Depuis il est invité régulièrement à ce Festival.

Il conte depuis 2015 pour les enfants de la fondation Toya, Les vagues littéraires (quand la littérature se fait insomnie), « Mache Kontre », et pour les enfants dans le cadre de « Livre en Folie ».

MARCEL DJONDO (Togo)

Comédien, conteur, metteur en scène et formateur, Marcel Djondo travaille avec la compagnie Gakokoé avec laquelle il a ouvert un grand chantier depuis l’année 2002 : comment raconter notre vie d’aujourd’hui.

De ce chantier sont nés les spectacles « Les contes africains d’aujourd’hui » et « Contes de vies ordinaires ». Ce dernier a été consacré Lauréat du Grand Prix de l’Initiative Sociale et Culturelle aux BIS à Nantes en 2006.

Depuis bientôt dix ans, il organise avec la compagnie Gakokoé la « Fête Mondiale du Conte » dans le nord Franche-Comté.

Parallèlement à sa compagnie, Marcel travaille avec de grands créateurs de contes urbains tels que L’Illustre Famille Burattini, Michel Crespin et le Théâtre de l’Unité.

Depuis 1993 il mène des actions de formation en partenariat avec l’Education nationale et intervient dans plusieurs établissements scolaires et à l’université de Franche-Comté.

JEAN L’OCEAN (Martinique)

Jean l'Océan est né et a grandi en Martinique. En grande partie autodidacte, Jean l'Océan s'est toutefois formé en théâtre avec José Exélis (metteur en scène de la Compagnie « Les enfants de la mer ») et en conte avec Pia San Marco et Patrick Fischmann.

Il a, par ailleurs, participé à des stages de mime et de chant. Héritage de sa précédente activité d'artisan-taxi en Martinique, il a recueilli dans son habitacle itinérant un océan de confidences, prêté ses oreilles aux anonymes et saisi nombre de portraits. De ce parcours atypique, il garde la mémoire de toute cette humanité bouillonnante, palpitante, instantanée qui lui a été révélée.

Depuis 2005, il conte sa terre natale, essentiellement en Métropole et dans la Caraïbe. Il puise son inspiration dans le métissage des races et transmet des histoires porteuses de valeurs universelles qui lui viennent de la tradition orale et d'auteurs de la Caraïbe.

La plupart sont réécrits selon l'aspect visuel qu'il veut leur prêter, l'étoffe dont ils sont faits et l'univers vers lequel il veut emmener le public.

En qualité de comédien, il joue en 2003 le rôle principal dans « Agenor Cacoul » de Georges Mauvois sous la direction artistique de José Exélis.

En 2007, il se joint à Car'Avan avec laquelle il crée « Pas un ange…un enfant, simplement ! » suivi de « Zao » et « Le petit roi ».

Depuis 2011, seul en scène, il interprète « En marge du cahier », libre adaptation du « Chemin d'école » de Patrick Chamoiseau, spectacle que soutient l'illustre écrivain (Prix Goncourt 1992), ainsi que « Les yeux dorés de Rose », librement inspiré de « Toxic Island » de l'écrivain guadeloupéen, Ernest Pépin.

Jean L’Océan est un conteur tout particulièrement apprécié en Martinique pour la justesse de son regard, sa voix envoûtante et les contes pour petites et grandes oreilles qu’il propose.

DENIS TRUTT (France)

Denis TRUTT est un musicien professionnel accompli et protéiforme : percussionniste, guitariste, concertiste, auteur-compositeur, scénariste, enseignant et chef de projet de spectacles de rue.

Il a depuis plusieurs années multiplié les collaborations artistiques : Cie Gakokoe (Montbéliard), Cie Azanie (Lyon), Cie la G.B.E.C. (Besançon), Cie Pernette (Besançon), Scènes Nationales (Montbéliard, Belfort), Cie des Bains Douches (Montbéliard), artistes divers (sculpteur, conteurs, performeurs)

Pour le Festival, il accompagnera principalement Marcel DJONDO.

RICOSAX (Italie/Martinique)

Musicien connu et reconnu en Martinique, Ricosax a commencé avec l'accordéon avec le fameux musicien Antonio Rossetti de renommée mondiale, à l'âge de 5 ans.

Il a d’ailleurs enregistré son premier disque à 5 ans, remporté plusieurs concours régionaux et nationaux d'accordéoniste en France, et cela depuis plus de 40 ans déjà!!

Il a eu l'occasion d'enregistrer sur l'album « Racines Caraïbes N°5 » de Kali et représenter la Barbade en duo avec Kali.

S’il fait sensation, c’est bien parce que ce musicien de talent sait très bien accompagner d’autres musiciens… et, quand il décide de créer en improvisation libre ou en création orientée, son jeu ou la voix de son instrument traduit toutes les couleurs de la musique…

C’est beau quand l’Italie raconte la Martinique aussi!

Aujourd’hui, il est plus saxophoniste qu'accordéoniste, mais cet instrument restera toujours son premier pas dans le monde professionnel de la musique.

CAROLINE RIVAS (Colombie)

Caroline Rivas naît à Grenoble d'un père Colombien et d'une mère Savoyarde. Elle commence le solfège à 5 ans et l'accordéon à 6 ans. Fille d'accordéoniste elle se révèle surdouée et participe et gagne des concours européens pendant 5 années consécutives.

A 11 ans elle arrête tout et décide d'étudier le piano classique. Elle passe ses diplômes au Conservatoire de Gap puis intègre le Conservatoire de Marseille où elle obtient son bac mention "Très bien" ainsi que sa "Médaille d'or" en Solfège. Elle décroche une bourse et part étudier à Montpellier. Elle obtient son diplôme de "Fin d'études" en piano, musique de chambre et analyse musicale. A nouveau une "Médaille d'or" en solfège ainsi que le "CAPES" d'éducation musicale.

Alors que tout lui réussit sa vie bascule soudainement avec le décès de son frère. Elle enseigne alors dans les quartiers nord de Marseille et se raccroche à ses élèves et à la musique. Son don d'auteur-compositeur émerge alors...

Elle enregistre deux single piano-voix sur Paris "La fille du soleil" et "Chica Latina" Par la suite elle découvre la Martinique et arrive à y obtenir sa mutation ! Elle abandonne tout et décide de se reconstruire là-bas.

Avec ses compositions originales elle assure la première partie de "Gage" et de "Imany". Elle participe aux "France Ô Folies" et là encore son piano latino, sa voix chaleureuse et ses paroles percutantes retiennent l'attention du public et des jurys (Marie-José Ali, Jocelyne BEROARD, Jérémy Édouard, Saël, Victor Ô).

Enfin elle renoue avec son 1er instrument et, en plus de ses concerts piano-voix, elle remonte sur scène dans un tout autre registre : guinguette-musette à l’accordéon ! Caroline est une artiste authentique, sensible, enthousiaste et charismatique !!! Ceux qui la rencontrent confirment qu'elle est aussi belle que talentueuse !C'est une jeune femme qui gagne à être connue!

Ouverture du Festival

EXPOSITION CRISTINA TEMPRANO « 11 REGARDS, 1 HISTOIRE »

L’exposition itinérante « 11 Regards, 1 Histoire » de Cristina TEMPRANO sera d’abord, en ouverture de la 11ème édition du « Festival International Contes et Musique dans la Cité » à la Bibliothèque Schoelcher de Fort-de-France le mardi 26 septembre à 18h30, visible dans le Hall jusqu’au samedi 30 septembre 2017.

Cristina TEMPRANO, artiste plasticienne et conteuse, propose des illustrations à l’encre et aquarelle en traits propres qui cherchent la synthèse des formes, avec des compositions où les vides racontent.

Elle a étudié les Beaux-Arts en Espagne et en Belgique, a participé à de nombreuses expositions collectives. Son travail individuel a été montré dans différentes salles et galeries espagnoles.

Depuis 1999, elle propose des ateliers artistiques comme outils d’éducation et de formation auprès des enfants et adultes.

« 11 Regards, 1 Histoire » dans le cadre de Contes et Musique dans la Cité, les Arts Plastiques sont donc invités à raconter une histoire… Un conte est créé pour l’occasion et raconté avec des images. Chacun fera sa lecture unique, personnelle en partant d’une image en allant à la suivante jusqu’à la onzième. Rêver. Cette action donnera forme à une histoire sans mot.

VIRGUL’ est heureuse de vous informer que cette exposition peut être accueillie dans votre espace pour votre public habituel et de passage. Enseignant, il est possible de réserver des animations ou ateliers « Les images racontent » ou « Racontes les images » pour classe entière ou groupes.

L’artiste, Cristina TEMPRANO, sera présente mardi 26 septembre à partir de 18h30 et durant la semaine à la Bibliothèque Schoelcher pour créer en direct des marques pages, des cartes… avec lesquels il vous sera possible de repartir.

► virgul972@gmail.com / 0696 8 69 82

#Virgul #ValerEgouy #Conte #Musique #Festival